Aktuality

Haiti po zemětřesení 28_01_10 (2)

Le samedi 14 août 2021, une série de séismes dévastateurs d’une magnitude supérieure à 5 sur l’échelle de Richter a frappé le sud-est d’Haïti. De nombreuses maisons ont été endommagées, le bilan provisoire est estimé à 1 300 morts et 5 600 blessés. Les premières aides étrangères sont arrivées dans le pays. Cependant, il y a une pénurie de médicaments et de personnel médical.

A 8h29, un tremblement de terre de 7,2 sur l’échelle de Richter a frappé le département des Nippes (sud-est). L’épicentre était situé à 20 km au sud de Petit Trou de Nippes et à 121 km au sud-ouest de Port-au-Prince.

Environ 20 minutes plus tard, à 8h49, un second séisme de magnitude 5,2 sur l’échelle de Richter s’est produit à 20 km au nord-nord-ouest de Cavaillon (sud). L’épicentre était situé à 20 km au nord-nord-ouest de Cavaillon et à 157 km au sud-ouest de Port-au-Prince.

Sept autres séismes de 3,8 à 4,6 sur l’échelle de Richter ont ensuite secoué la région de Petit-Trou-de-Nippes dans la journée. Les premières évaluations montrent que les trois départements les plus touchés sont les Nippes, la Grand’Anse et le Sud, qui représentent environ 16% de la population totale d’Haïti.

Des dégâts sont signalés à Jérémie, avec l’effondrement de certaines maisons dans le Sud. A Jérémie, le toit de la cathédrale s’est effondré. Dans la Grand’Anse, 3 centres de santé ont été endommagés, 3 écoles détruites et 1 église endommagée. Dans les Nippes, une prison d’où se sont échappés plusieurs prisonniers a été endommagée, un poste de police a été endommagé, 5 églises ont été endommagées, 7 bâtiments scolaires ont été endommagés et plusieurs phares et glissements de terrain sont signalés.

Le bilan provisoire est de 724 morts (dont 500 dans le sud, 100 dans la Grand’Anse, 122 dans les Nippes et 2 dans le nord-ouest), ainsi qu’un total de 2 800 blessés.

Les hôpitaux locaux, notamment celui des Cayes, sont débordés par l’arrivée d’un grand nombre de blessés. Il y a une pénurie de médicaments et de personnel. 253 médecins cubains ont été déployés dans la zone du séisme pour soigner les blessés. Des médecins de l’hôpital universitaire d’État haïtien sont en route vers le sud.

Les Haïtiens lancent un appel à l’aide, non seulement entre eux en donnant du sang ou des fournitures médicales, mais aussi à la communauté internationale. Selon le United States Geological Survey, le tremblement de terre a été classé au niveau rouge en termes de victimes, ce qui signifie qu’Haïti pourrait avoir besoin d’une aide internationale. Plusieurs pays – les États-Unis, la République dominicaine, le Canada, l’Espagne, le Chili, le Pérou et le Mexique – ont déjà proposé de le faire,

Le Premier ministre haïtien, Ariel Henry, a appelé les Haïtiens au soutien et au calme : “J’appelle tous les Haïtiens à faire preuve de solidarité et de détermination pour qu’ensemble nous puissions faire face à cette situation dramatique que nous vivons actuellement. J’exprime mes condoléances aux parents des victimes de ce fort séisme qui a provoqué plusieurs pertes humaines et matérielles dans plusieurs départements géographiques du pays.”

Des difficultés de connexion téléphonique ont été signalées dans plusieurs régions du pays. La DIGICEL assure à ses clients que son réseau est opérationnel à 100%. Les difficultés de communication dans certaines zones sont dues à la congestion causée par la panique qui a suivi le tremblement de terre. Nous sommes donc dans l’impossibilité de contacter nos partenaires à Roche-au-Bateaux pour le moment. Nous espérons toutefois que les enfants adoptés vont bien.

Lada Matyášová, Arcdiocaesan Caritas Olomouc