La pauvreté, l’analphabétisme, la faim, le chômage, le manque de soins, une mauvaise infrastructure. C’est par ces paroles que les haïtiens décrivent leur pays et les plus graves problèmes auxquels ils doivent faire face tous les jours. Là où le système social ne fonctionne pas, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes, leur famille ou leur entourage. La communauté en Haïti est une unité sociale très forte. Les habitants en campagne se chargent des orphelins, des malades et des handicapés bien qu’eux-mêmes souffrent de la misère. Depuis 2005 nous collaborons avec la communauté à Baie de Henne qui est isolée géographiquement du reste du pays et aussi avec les habitants du bidonville à Gonaïves. Les haïtiens rencontrent quotidiennement les difficultés du pays le plus pauvre de l’hémisphère occidentale ; mais il y a des moyens de les aider à vivre une vie digne et de leur donner une possibilité de changement.

Nous apprenons aux habitants des métiers afin qu’ils soient capables de gagner leur vie, nous contribuons à la reconstruction de leurs abris. Sur les territoires écartés nous assurons l’assistance médicale, en cas de catastrophe un accès à l’eau potable et aux aliments. Ensemble avec l’enseignement nous soutenons la dignité humaine.

L’APPRENTISSAGE DES METIERS, LA RECONSTRUCTION DES ABRIS, L’ASSISTANCE MEDICALE, AIDE LORS DES CATASTROPHES

Numéro de compte bancaire : 43-9935450227/0100

Numéro de communication : 99999

IBAN: CZ4901000000439935450227
SWIFT: KOMBCZPPXXX

OFFREZ UNE OCCASION DE CHANGEMENT

L'histoire de Christella

Chris de Baie de Henne est malade psychiquement et elle a été frappée de paralysie quand elle était adolescente. Elle exécutait des travaux auxiliaires en échange d’un peu de nourriture pour elle-même et pour son fils. Une épidémie de choléra a éclaté en Haîti et ainsi son mari est mort. Chris est restée seule avec son fils et sa fille qui étaient encore petits. Attachée au fauteuil roulant, elle était sûre de ne pas être capable de nourrir seule ses deux enfants. Les proches du mari décédé se sont chargés de la petite fille. Le fils est parti chez des gens inconnus en tant qu’auxiliaire. Chris qui vivait désespérément a perdu son unique richesse : les enfants qui l’aimaient. Le missionnaire Roman Musil l’a aidée dans cette situation pénible. Il a trouvé son fils dans une ville éloignée de 5 heures où il vivait dans des conditions très difficiles. Finalement, il a réussi à le sauver de l’esclavage moderne. La fille est enfin retournée chez sa mère malgré le désaccord de ses proches. La famille est de nouveau ensemble. Nous ne cessons pas de l’aider.

L'histoire de Rennard

Palmiers cassés comme des allumettes, poteaux électriques renversés, chemins bloqués par des pierres tombées,  abris sans toits. Haïti a été dévastée par  l’ouragan Matthew. Il a également renversé la vie de Rennard, un homme de 37 ans qui habite au village Coteaux avec sa femme et ses cinq enfants. De toute la maison en briques de béton, une seule chambre a résisté. Même le toit est parti. Les animaux domestiques – les canards, une chèvre, les poulets et un âne – sont tous morts. La famille est restée sans subsistances et sans argent pour la reconstruction. Immédiatement après l’ouragan nous arrivons sur place et nous procurons l’essentiel à Rennard et à d’autres familles.